Fanarenana ny toe-karena aorian’ny COVID-19 : vahaolana azo antoka ny harena an-kibon’ny tany

Toa ireo firenen-drehetra dia miatrika ady i Madagasikara ankehitriny noho ny fisian’ny valanaretina Coronavirus. Tokana ny tanjona manoloana izany dia ny hivoahana ho mpandresy. Anisan’ireo seha-pihariana voakasika amin’izao krizy ara-pahasalamana misy izao ny sehatry ny harena an-kibon’ny tany. Raha oharina amin’ireo seha-pihariana hafa anefa, dia azo lazaina fa miavaka izy, satria tsy voatery hiantehitra amin’ny fanampiana ara-bola goavana, izay mbola angatahana, vao afaka miditra amin’ny fanomezana ainga vao ny toe-karen’i Madagasikara mandritra sy aorian’izao krizy izao. Tsotra ny fanampiana ilain’ny mpiantsehatra, dia tosika avy amin’ny Fanjakana hanokafana ny lalana hirosoana amin’izany ainga vao izany.

Nandritra ny roa andro, nanomboka omaly, dia nisy ny fihaonana sy fifanakalozan-kevitra natao teo ambany fitarihan’ny Minisitry ny Harena an-kibon’ny tany sy ny Loharanon-karena Stratejika Fidiniavo RAVOKATRA, nijerena akaiky ny zava-misy iainan’ny seha-pihariana harena an-kibon’ny tany niaraka tamin’ireo mpiantsehatra isan-tokony, teny Ampandrianomby. Ny avy ao amin’ny Chambre des Mines de Madagascar, ivondronan’ireo mpitrandraka vaventy toa an’ Ambatovy, QMM, Base Toliara no nanomboka ny fihaonana ny Alatsinainy 11 May ary nodimbiasan’ireo mpandraharaha teratany, ny Talata 12 May 2020. Noresahana nandritra izany ny fiantraikan’ny krizy misy amin’ny asa fihariana, ny fifanakalozana ho amin’ny soso-kevitra fohy ezaka hanampiana tosika ireo mpiantsehatra manoloana ny krizy lalovana ankehitriny. Nasian-teny ihany koa ny anjara biriky nentina sy mbola ho entin’ny tsirairay miatrika ny fiantraikan’ny COVID-19 ankehitriny, ary manarina ny toe-karem-pirenena aorian’izao zava-misy izao. Ankoatr’izay, hetaheta niombonan’izy ireo ny hiverenana amin’ny fijerena ny famoahana fahazoan-dalana (permis minier).

Nambaran’ny Minisitry ny Harena an-kibon’ny tany sy ny Loharanon-karena Stratejika Fidiniavo RAVOKATRA fa paikady tsotra ny miantehitra amin’ny herin’ny tena, dia amin’ireo harena ananan’ny firenena manoloana izao krizy ara-pahasalamana izao. Azo atao tsara ny mampiodina ny sehatry ny harena an-kibon’ny tany, ary samy resy lahatra ny rehetra fa afaka manampy betsaka ny Fanjakana amin’ny fanarenana ny toe-karem-pirenena izany. Mila tosika sy fifanomezan-tanana avy amin’ny Fanjakana nefa izany, hoy hatrany izy.

Lutte contre le travail des enfants dans les mines de mica : L’Etat poursuit sa lancée pour leur assurer un avenir meilleur

L’Etat avance de bon pas et finalise son plan d’action vers l’éradication de la problématique concernant le travail des enfants les mines de mica dans le Sud de Madagascar, en l’occurrence la Région Anosy. Des actions inconditionnelles dont la finalité dépasse la simple limite de ratification des différentes conventions, ou la crainte d’éventuelles sanctions à l’encontre du pays, mais il est surtout question de profonde volonté d’agir face à ce fléau et de préparer un avenir meilleur pour notre génération future.

A l’issue de plusieurs réunions conjointes préalables, un atelier de finalisation et de validation du plan d’action de la lutte contre le travail des enfants dans les mines de mica s’est tenu durant la journée du lundi 17 mars 2020, au Ministère des Mines et des Ressources Stratégiques à Ampandrianomby. Une journée bloquée, ayant vu la participation des parties prenantes engagées dans ce sens, notamment l’Administration, avec la collaboration des Ministères concernés : le Ministère des Mines, le Ministère du travail, le Ministère de la Population et celui de l’Education nationale. Les Partenaires Techniques et Financiers appuient également cet effort dont l’UNICEF, le BIT, l’ONG PACT, ainsi que l’Ambassade des Etats Unis. Les opérateurs et sociétés civiles ont également confirmé leur participation. Tous ces acteurs prévoient de mettre en œuvre incessamment un plan d’action, élaboré conjointement, pour concrétiser les prises de mesures allant jusqu’à l’éradication totale de la problématique concernant le droit des enfants et la chaîne de valeurs de la filière mica à Madagascar.

« Qu’on se le dise, l’Etat malagasy ne demeure pas au stade de spectateur face à ce phénomène dont il est conscient », s’est exprimé le Ministre des Mines et des Ressources Stratégiques Fidiniavo RAVOKATRA, il a ainsi attiré l’attention sur les actions gouvernementales déjà initiées dans ce sens, entre les départements ministériels concernés.

Dès le début du processus, un plan d’action a été rédigé et des actions, entamées. Entre autres, pas plus tard que la fin de semaine dernière, une délégation du Ministère des Mines s’est dépêchée à Fort Dauphin pour constater de visu les réalités sur le terrain et essayer d’identifier les actions immédiates. La mission, qui fait partie du processus, consistait principalement à encourager une implication active des exportateurs qui ont montré leur volonté de collaborer. Un dialogue avec les CTD et STD a également eu lieu afin d’initier les actions conjointes. Par ailleurs, il était également question de renforcer les mesures environnementales et actions sociales adaptés aux contextes ainsi que les suivis de la mise en œuvre des engagements des opérateurs. De leur côté, ces opérateurs ont déjà prouvé par écrit leur ferme engagement et volonté de lutter contre le travail des enfants dans les mines de mica. A la lumière des situations et faits constatés sur terrain, la validation du plan d’action fut une étape de plus pour renforcer cette quête déjà engagée.

Première réunion du Comité de Pilotage pour la réforme du Code Minier

Sous l’égide du Ministre des Mines et des Ressources Stratégiques Fidiniavo RAVOKATRA, la première réunion du comité de pilotage pour la réforme du Code Minier s’est tenue hier à l’Amphithéâtre Lacroix à Ampandrianomby. Présidé par le Ministre des Mines et des Ressources Stratégiques, ledit comité est premièrement composé d’un Noyau de pilotage formé par le Président du comité, assisté par les chefs de file ; et deuxièmement de l’assemblée exécutive constituée par l’ensemble des groupes, ayant chacun 2 chefs de file et 8 membres au maximum.

Plusieurs groupes, à savoir, les grandes mines, les opérateurs nationaux, les organisations de la société civile, les syndicats ainsi que l’Administration feront partie de la plateforme qui constitue le Comité de Pilotage. Selon les prop’os du numéro un du Ministère, la démarche à entamer pour la réforme du Code Minier se réfère par rapport à celui de 2005 et tous les membres du comité sont libres d’avancer leurs points de vue quant aux dispositions à modifier ou à améliorer.

Initié durant cette première réunion du Comité de pilotage, le travail à abattre sera cadré sur trois volets (social, environnemental, économique), sans oublier la transparence et la lutte contre la corruption. En termes de délai, il est souhaité que la réforme du code minier soit achevée le mois de juin de cette année, d’après toujours le Ministre.

Du côté de la société civile, Madame Lalanirina Rasoanandrianina a réitéré que la plateforme prête main forte à l’Etat sur la réforme du Code Minier afin d’y apporter des améliorations. À elle de poursuivre que leur entité est partante dans tout échange pour la réussite de la réforme.

FAMETRAHANA TAHIRIM-BOLAMENA HO AN’I MADAGASIKARA

Manitikitika ny sain’ny maro ihany koa ny seha-pihariana volamena. Nandritra ny tafa izay nifanaovany tamin’ny mpanao gazety dia nitondran’ny Minisitra Fidiniavo RAVOKATRA fanazavana ny fanapahan-kevitra nandritra ny Filan-kevitry ny Minisitra ny Alarobia 15 Janoary 2020, dia ny hirosoan’ny Fanjakana amin’ ny fametrahana ny tahirim-bolamena nasionaly . Malalaka ny rehetra hiantsehatra amin’ny resaka volamena, hoy ny Minisitra saingy atao ao anatin’ny mangarahara sy ny fanarahan-dalàna izany. Nampahafantariny fa hisy ny fanaovan-tsoniam-piarahamiasa eo amin’ny Ministeran’ny Harena ankibon’ny tany sy ny loharanonkarena stratejika sy ny Banky Foiben’i Madagasikara. Ity farany izay hisolo tena ny Fanjakana amin’ny fividianana sy fitehirizana volamena. Ny tanjona amin’izany dia hampatanjaka ny sandam-bola sy hahamarin-toerana ny Ariary. Hatao ihany koa izany hahitana soritra ny volamena miala sy mivoaka eto Madagasikara. Tsikaritra, hoy ny Minisitra, fa saika ireo firenena manana tahirim-bolamena dia matanjaka ara-toekarena avokoa, toa an’i Rosia, Amerika, Sina. Noraisiny ho ohatra koa ny Nosy Maorisy izay tsy manana volamena ao ambanin’ny taniny nefa manana tahirim-bolamena. Tombony lehibe ho an’ny firenena iray ny fananany tahirim-bolamena; ho an’i Madagasikara manokana dia sady hamelona ny hambompom-pirenena izany.

HAPETRAKA NY VOVONANA IARAHA-MIDINIKA HO FANATSARANA NY LALANA MIFEHY NY HARENA AN-KIBON’NY TANY

Mitohy hatrany ny ezaka ataon’ny Fanjakana amin’ny alalan’ny Ministeran’ny harena an-kibon’ny tany sy ny loharanon-karena stratejika mahakasika ny fanangonan-kevitra ho fanitsiana ny fehezan-dalàna mifehy ny harena an-kibon’ny tany. Tontosa ny Alakamisy 16 Janoary 2020 tao amin’ny Amphithéâtre Lacroix Ampandrianomby ny fiaraha-midinika nahitana ny fandraisana anjaran’ny mpandraharaha mpitrandraka teratany sy mpitrandraka lehibe eo amin’ity sehatra ity. Nandray anjara mavitrika tamin’ny fandrosoana sosokevitra ihany koa ireo solontena avy amin’ny Ministera hafa.
Fandinihana ny fametrahana ny vovonana hahitana ireo mpiantsehatra rehetra no niompanan’ny fihaonana, nifampiresahana ny hoe iza avy no mpikambana handrafitra ny vovonana, firy no isany sy ny andraikitra hosahaniny, mandritra ny hafiriana no fe-potoana hiasany.
Marihina fa mbola hisy ny fotoana manaraka, ka hanasana ihany koa ny fiarahamonim-pirenena, ireo mpiara-miombonantoka teknika sy ara-bola ary ireo mpiantsehatra hafa isan-tokony hanatevin-daharana sy handray anjara amin’ny fifampidinihana.